Devenir éco-responsable en 5 étapes.

L’environnement et sa préservation vous tiennent à cœur ? Vous allez organiser un événement festif et vous souhaitez mettre en place des actions qui vont dans le sens du développement durable ? Chers organisateurs n’en dites pas plus, nous vous donnons ici quelques conseils pour vous lancer dans cette démarche éco citoyenne !

1. Choisir le lieu

Le lieu

Avec des déplacements raisonnés

La consommation d’énergie liée aux transports représente 1/3 des consommations d’énergie en France dont 80% est effectué sur la route (ADEME, 2016). Il semble donc indispensable de promouvoir sur votre événement la limitation des modes de transports les plus polluants au profit de transports alternatifs. En plus de réduire l’émission des gaz à effet de serre, vous améliorerez aussi l’environnement sonore des riverains en évitant le balai incessant des voitures et camions !

Pour cela, voici quelques astuces :

  • Choisissez un site facilement accessible en transport en commun et simplifié pour les piétons.
  • Informez le public sur les différents itinéraires existants grâce à des plans d’accès (à pied, à vélo…).
  • Créez un système de navettes entre les gares/arrêts de bus les plus éloignés.
  • Encouragez le covoiturage en permettant la mise en relation des fêtards via la page du site internet, vos réseaux sociaux, ou via des sites partenaires de covoiturage.
  • Mettez en place des tarifs avantageux pour les usagers des bus, des vélos, de leurs pieds… ou offrir des bons de réductions pour des goodies, des consos à ceux qui possèdent des tickets de bus ou de train.
  • Prévoyez des vélos (par exemple en location) pour se déplacer sur le site de l’événement s’il se déroule sur un lieu vaste.

Avec des structures éco-construites :

Que ce soit en intérieur avec un bâtiment « en dur » ou en extérieur avec des stands que vous aurez vous-même conçu, de nombreuses actions sont possibles pour limiter l’impact sur l’environnement.

Si votre événement à lieu dans une salle, privilégiez un bâtiment éco-respectueux en énergie (éclairage basse conso, équipé d’énergies renouvelables.), en eau (WC double chasse, robinet automatique économe, récupération des eaux de pluie…) et qui dispose de tri sélectif.

Que ce soit en intérieur ou en extérieur, à vous de jouer au niveau des décors et du mobilier :

  • En louant directement le matériel nécessaire sur place. Cela évite des émissions de CO2 liées aux transports.
  • En fabriquant les stands avec des matériaux réutilisables, recyclés ou récupérés. Vous pourrez ensuite contacter des sociétés locales pour qu’elles viennent les récupérer à la fin de l’événement et puissent les recycler ou les conserver pour une future manifestation !
  • En favorisant des structures démontables plus faciles à stocker si vous ne souhaitez pas vous en séparer

2. Mettre en place une éco-communication

Communication

La communication tient une part importante dans la réalisation d’un événement. Pour être en accord avec toute la mise en place de votre démarche éco-responsable, votre attention doit aussi se porter sur vos moyens de communication. Ainsi, privilégiez les échanges via le numérique, c’est plus rapide et ne nécessite pas de papier : publicité via réseaux sociaux, échanges par mail, billets électroniques fonctionnant par flash codes… Les supports dématérialisés, c’est le top de l’éco-responsabilité et en plus c’est à la mode 😉

Les supports de communication

Si vous engagez une campagne papier, choisissez de préférence des écolabels, permettant de vous assurer que le papier utilisé est recyclé ou provient de forêts gérées durablement. Autant que possible, concevez des documents recto-verso sans effets spéciaux (métallisés), en utilisant le moins de couleurs possibles (notamment les aplats, écriture blanc sur noir) et en minimisant les dimensions (exemple : A6 recto-verso au lieu d’un A5 uniquement recto)

Impression et diffusion

A la phase d’impression aussi on peut réaliser un petit geste pour la planète ! Il suffit dans un premier temps d’évaluer avec précision le nombre de flyers et d’affiches dont vous aurez besoin (en comparant avec les années passées ou avec un événement d’envergure similaire).

De plus, nous vous encourageons à vous tourner vers un imprimeur labellisé « Imprim’Vert », en veillant à l’utilisation d’encres végétales et de papiers recyclés.

Conseils pour la diffusion :

  • Choisissez des lieux stratégiques pour votre affichage
  • Installez des points infos pour favoriser le dialogue plutôt que de distribuer des flyers à tous les passants
  • Essayez de récupérer au maximum les documents que vous avez distribués, pendant, et après l’événement afin d’être sûr qu’ils soient recyclés ou réutilisés s’ils sont en bon état.

Les objets promotionnels

Également nommés goodies, le public en est très friand puisqu’ils permettent de garder un souvenir de l’événement. Dans l’idéal il serait souhaitable de les éviter, mais si vous désirez tout de même en donner/vendre, faites en sorte que ces objets deviennent des éco-souvenirs ! Voici quelques conseils :

  • Réfléchissez à des objets réellement utiles, éviter les gadgets dont personne ne se resservira et produits à l’autre bout du monde
  • Prévoyez un stock facile à écouler pour éviter le gaspillage
  • Favorisez l’achat de produits respectueux de l’environnement (éco-conçus, issus du commerce équitable, locaux ou de l’agriculture biologique) ex : t-shirt en coton bio, stylos en matières recyclées, sac en coton équitable…

3. Sensibiliser les différents acteurs

Sensibiliser

Ce n’est pas un secret, pour qu’un projet fonctionne, il faut que toute l’équipe s’implique, il sera donc nécessaire de sensibiliser votre team au développement durable. Cela commence par des actions simples :

  • Pensez à utiliser le recto/verso des feuilles que ce soit à l’impression ou à l’écrit ainsi qu’à imprimer en mode « brouillon »
  • Triez et recyclez les papiers, plastiques, toners d’encre, piles…
  • Privilégiez les outils rechargeables
  • Éteignez les lumières, remplacez les vieilles ampoules pour de nouvelles, basses consommations
  • Gérez la température des locaux pour éviter une pièce surchauffée en hiver et glaciale en été (climatisation)

De plus, pour coordonner ce volet propre à l’éco-responsabilité, il peut être intéressant de nommer un responsable développement durable au sein de l’équipe qui sera formé sur la démarche et pourra conseiller tous les intervenants que ce soit les bénévoles ou les prestataires extérieurs.

Le public

Quelle meilleure occasion qu’un événement éco-responsable pour communiquer et informer sur l’éco-citoyenneté ? 

Sur les lieux, prévoyez des points d’information sur le sujet avec des outils ludiques (l’ADEME propose notamment un panel d’outils pédagogiques pour le jeune public) pour tous, avec pourquoi pas quelques animateurs pour enseigner les gestes à adopter pour devenir éco-responsable ! De plus, vous pourrez mettre en valeurs les actions concrètes qui sont en place sur votre événement (cendriers de poches, toilettes sèches, vaisselles réutilisables…).

Dans la même intention, n’hésitez pas à préciser sur les supports de communication les efforts d’éco-conception réalisés (encres, tissus et papiers recyclés, labels éventuels…), sans oublier la mention obligatoire « ne pas jeter sur la voie publique ». Vous pouvez aussi y ajouter un message plus personnel et en adéquation avec la démarche comme « je nourris la poubelle jaune » ou « pitié, jette-moi dans le bac jaune, je veux être recyclé ! »

Les médias

Il ne faut surtout pas les négliger ! Un petit article dans un journal ou une annonce à la radio qui met l’accent sur votre démarche pour l’environnement peut encourager et convaincre un public à se déplacer. Pour cela, décrivez leurs toutes vos actions pour le développement durable et une fois l’événement passé, n’oubliez pas de leurs envoyer un bilan de vos entrées avec des photos mettant en avant vos efforts sur l’éco-responsabilité 😉

4. Gérer les ressources et les déchets

Ressources

Source de nombreuses dépenses, il existe pourtant des gestes simples pour à la fois réaliser des économies et limiter l’impact sur la planète :

  • Favorisez l’éclairage naturel et les ampoules à faible consommation énergétique
  • Éteignez les appareils et lumières lorsqu’ils ne sont pas utilisés et évitez de les mettre en veille
  • Utilisez de l’électroménager économe en énergie (classe A+, A++…)
  • Prévoyez l’utilisation d’énergies renouvelables (solaire, géothermie…) pour fournir l’événement en électricité
  • Vérifiez les raccordements en eau et supprimer les fuites
  • Mettez en place des régulateurs d’eau (sur les douches par exemple pour un événement disposant d’un camping)
  • Installez des toilettes sèches qui fonctionnent à la sciure de bois pour le public ET les intervenants (n’hésitez pas à apposer des affiches sur la porte intérieure de celles-ci pour en expliquer le fonctionnement)
  • Sensibilisez le public aux gestes économes en eau

L’astuce : Si votre événement se déroule sur plusieurs jours dans un lieu éloigné du réseau électrique, vous pouvez faire la demande d’un branchement « forain » ou « de chantier » qui vous évitera l’utilisation d’un groupe électrogène.

Le tri sélectif

Quand des centaines, voire des milliers de personnes se réunissent, ce n’est jamais sans conséquences sur l’état de propreté du site et donc sur l’environnement. Il faut donc être organisé quant à la gestion des déchets. Nous vous donnons ainsi quelques conseils simples à mettre en œuvre :

  • Réduisez les déchets à la source : produits avec peu d’emballage, pas de portions individuelles, privilégier le vrac…
  • Prenez contact avec la collectivité compétente en charge de l’élimination des déchets
  • Réalisez une carte du site qui indique les emplacements de chaque poubelle avec les types de déchets qu’elle récupère
  • Privilégiez les petites poubelles au gros conteneur car le contrôle du tri sera plus facile
  • Prévoyez des bénévoles pour contrôler les points de collectes, les vider, éventuellement les re-trier
  • Installez des codes couleurs pour chaque type de déchets (verre, papier/carton, plastiques… harmonisez-vous avec ceux de la ville) et n’oubliez-pas la signalétique explicite du contenu avec des exemples précis de ce qui peut être mis dans chaque poubelle
  • Mettez à disposition des cendriers visibles ou proposer des cendriers de poches recyclables/biodégradables
  • Installez des bacs à composte (pour toilettes sèches, aliments…)

5. Prévoir une alimentation locale et durable

Alimentation

Dans la même idée et toujours autour de l’alimentation, voici quelques idées à développer pour votre projet :

  • Faites appel à des restaurateurs qui proposent la même démarche éco-responsable que vous
  • Évitez les emballages unitaires en achetant en grand volume (boisson en fût par exemple) tout en gérant au mieux les quantités pour éviter tout gaspillage
  • Bannissez les bouteilles d’eau et proposez des gourdes/bidons réutilisables

En ce qui concerne la vaisselle :

  • Proposez un système « d’autowash » aux bénévoles en utilisant de la véritable vaisselle en dur qui sera lavées et réutilisées tout au long de l’événement/système de consigne pour le public
  • Incitez le public à apporter ses propres couverts réutilisables
  • Utilisez de la vaisselle biodégradable et compostable
  • Prévoyez des gobelets réutilisables (et pourquoi pas préventif ?) consignés que vous pourrez personnaliser avec des messages éco-responsables : « Avec ce verre, vous permettez d’économiser 300g de déchets non-recyclables »
  • Pour le nettoyage, utilisez des éponges microfibres, des produits d’entretien éco-labellisés et/ou naturels (savon noir, savon de Marseille, bicarbonate, vinaigre blanc…)